Chat beurré

Chers mathématous,

Parlons physique ! Oui, j’ai des talents multiples. :)

Connaissez-vous la loi de Murphy ? Elle dit (je cite Wikipedia) :

La loi de Murphy est un principe empirique énonçant que s’il existe une possibilité de mauvaise manipulation d’un produit ou d’une méthode, quelqu’un fera un jour cette erreur d’utilisation.

L’une des démonstrations de cette loi de Murphy dit que si on tient une tartine beurrée et qu’on la lâche du haut d’une table de petit-déjeuner, elle tombera forcément sur le côté beurré ! Sploutch. Déjà essayé chez toi, petit minou ? Alors tu sais de quoi je miaoute !

Voilà, maintenant, à côté de ce constat affligeant, en voici un autre : un minet qui saute dans le vide retombe toujours sur ses pattes. Tout le monde est d’accord, les minous ?

Donc, en conjugant ces deux théories, en voici une nouvelle :

Que se passe-t-il si on beurre une tartine, qu’on l’attache sur le dos d’un chat et qu’il tombe d’une table de petit-déjeuner ? Qui tombe par terre en premier ? Qui a le dessus ? Le minet ? La tartine ? Le beurre ? L’espace intersidéral ? Le big boum ? Quelques possibilités :

– La tartine, mal attachée, se détache du dos du chat : elle tombe sur le ventre, il tombe sur ses pattes. Il faut recommencer l’expérience ;

– Le chat et la tartine volent tous les deux à folle allure vers le sol en tournant sur eux-même. A ce moment-là, l’un des deux tombe en premier mais ça dépend de plusieurs facteurs : hauteur de la table, poids du matou, beurre salé ou normal… ;

– Le chat et la tartine volent vers le sol et restent en suspension dans l’air à 10 cm de hauteur, les forces s’annulant ;

– le chat lèche le beurre de la tartine qui est sur son dos et tombe sur le côté parce qu’il n’a pas vu le sol arriver ;

– le chat et la tartine explosent et créent un trou noir

Une illustration, pour illustrer l’une des théories :

Image Hosted by ImageShack.us
merci au forum hardware pour cette magnifique image !

Et vous, amis chats premiers concernés, qu’en pensez-vous ?

6 Réponses

  1. Excellent : je tenterai le test demain matin au petit déjeuner. Quoique je ne pense pas que mon chat accepte de se laisser attacher une tartine sur le dos !!!

  2. Je crois que je ne vais pas me montrer demain matin au petit dej… dès fois que mon humaine se sentirait une âme de scientifique…
    Et toi Moucki, tu l’as tenté le grand saut beurré ?
    Allez a tchao
    Bidouilloux

  3. Euh… non. je laisse ces basses tâches aux cobayes volontaires !! :-D

  4. Vraiment cute! J’adore les chats, c’est quétaine mais je m’assume :D
    Ace V.

  5. Quétaine ??? Kesako ? O_o

  6. Tiens, le coin des matheux.
    J’avais pas remarqué, peut-être un blocage antimaths qq part dans mon circuit de neurones (voir scan de Mikil Brain).

    Cette expérience d’antigravity ça me rappelle un truc que j’ai été invitée à faire sur SL une fois (SL c’est Second Life, le domaine virtuel où je fais des ravages dans les coeurs depuis plusieurs mois).

    Ce guignol de Jitien (Jitien c’est un roman à lui tout seul, un francophone samouraï qui a 6 femmes -aux dernières nouvelles- et qui a décidé -récemment- de rester chaste) Jitien donc m’invite à faire du skydiving, un nouveau truc parait-il génial. Moi je me dis si tu veux explorer, il faut y aller. Bon.

    Un siège en rond avec quatre ou six places, Jiji, sa nouvelle copine Nicco et moi, tu reçois un parachute (là j’ai commencé à comprendre que c’est pas sous la mer cette plongée) que tu mets et soudain tu es transportée à 3000 mètres d’altitude. Et pas de tartine beurrée pour faire des expériences scientifiques utiles à l’avancement des connaissances.

    3000 m c’est écrit sur le compteur comme dans un ascenseur, sinon tu sens le vent et tu vois le sol s’ éloigner, des tas de maisons suspendues (des skyhomes) entre les nuages, et puis ça s’arrête.

    Ordre « Jump » ce qui veut dire « tu sautes » comme dans jumping, les chevaux sautent, pour les provinciaux du Jockey club qui savent pas l’anglais (Horsepower c’est une notion ?).

    Donc je dschömpp et je tombe à travers les nuages et les maisons (oops bonjour !) des gens pas habillés chez eux, pas le temps de s’excuser, 3000 m de chute libre, et pflatsch !! je m’écrase au sol heureusement dans l’herbe, je me relève un peu surprise. Jitien et Nicco arrivent gentiment après moi en parachute, rigolant. « Tu as pas enclanché le parachute ? » Ils sont bêtes je suis sûre qu’ils ont fait exprès de pas me dire.

    Tu vois les avatars ? Même pas une crampe à l’arrivée, on a recommencé mais avec le parachute. Alors ton histoire de chat perdu sur un arbre qui tombe de fatgue au bout d’une semaine, pas très virtuel tout ça.

    On n’ écrit pas KESAKO, mais QU’ ES ACO en occitan = What is this ou Whazzat pour les inyareux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :